Construire
sa piscine
Gazon et carrelage anti-dérapant pour la plage de la piscine

Publié le 17 mars 2011 | par Hydro Sud Direct

0

La plage de la piscine

Une piscine, qu’elle soit enterrée, semi-enterrée ou hors-sol doit une grande partie de son esthétique à son aménagement et son intégration à l’environnement extérieur.

Certains profiteront plus souvent de la plage que de la piscine en elle-même, préférant lézarder au soleil que barboter dans l’eau fraîche du bassin.
Par conséquent, il est important de porter une attention particulière au moment du choix de la plage de votre piscine.

Elle n’est pas nécessaire uniquement d’un point de vue esthétique. En effet, elle doit aussi être agréable au toucher, afin de ne pas écorcher les pieds des baigneurs. Ses caractéristiques anti-dérapantes permettront d’éviter de mauvaises chutes.

Selon le matériau choisi, votre piscine aura une apparence totalement différente, et les besoins en entretien changeront également.


Très tendance actuellement, le bois donne un côté chaleureux à votre bassin et s’harmonisera parfaitement à votre piscine bois.

Selon la configuration de votre piscine et des lieux, le type de sol, et votre niveau en bricolage, dalles, lames et margelles pourront être posées de diverses façons : visées, clipsées, sur des plots,… Nous reparlerons plus en détail de ces différentes techniques de pose dans de prochains articles.

Concernant l’entretien, cela dépendra majoritairement de l’essence de bois de la plage : un bois exotique ne nécessitera qu’une huile de protection, tandis que le pin, préalablement traité en autoclave sera protégé grâce à une lasure.

N’oubliez pas de privilégier des dalles et lames de bois certifiées PEFC ou FSE
Pensez également que le bois vieillit naturellement, et que sa couleur évoluera en fonction de son exposition au soleil et des conditions climatiques (pluie, gel, neige).

Si vous n’avez pas envie de vous soucier de l’entretien régulier des lames de bois, choisissez des lames composites.
Ce mélange de bois et de PVC, imputrescible, rendra la plage de votre piscine très résistante aux intempéries.
Vous pourrez nettoyer margelles, lames et dallages à l’aide d’un nettoyeur haute pression.


Côté traditionnel, des dalles en pierre, plus ou moins régulières en taille et en forme, peuvent composer une plage de piscine alliant pratique et esthétique. Vous trouverez facilement différents styles, du plus classique dallage rustique, à un design plutôt «bassin romain», en passant par des grandes dalles grises, très modernes actuellement.

Les dalles sont généralement anti-dérapantes. Si non, vous pourrez les recouvrir d’un enduit visant à éviter toute glissade et accident.

En pierre naturelle ou en terre cuite, le dallage est très résistant. Il se pose sur une chape de béton et les joints sont faits généralement en ciment et poudre de pierre. 
L’entretien est plutôt simple, puisqu’il suffit de les nettoyer une fois par an au nettoyeur à haute pression.
Passer annuellement un produit hydrofuge et/ou antifongique sera également très bénéfique pour éviter les tâches, moisissures ou mousses qui s’incrusteraient dans les irrégularités des pierres.

Les pierres reconstituées peuvent consister en une bonne alternative aux pierres naturelles.
Il s’agit de blocs de béton généralement moulés sur la forme de pierres. Certains fabricants commercialisent également des modèles reproduisant fidèlement le bois, afin de profiter de l’esthétique chaleureuse du bois, et de la durabilité sans équivalent du béton.

N’oubliez pas du choix de votre plage dépendra l’intégration de votre piscine dans son environnement extérieur, et l’harmonisation avec votre jardin, votre terrasse et votre maison !

Et vous, vous avez choisi quel matériau pour la plage et les margelles de votre piscine ?
Pour les plus fiers, n’hésitez pas à nous envoyer des photos de votre piscine et sa plage, et à partager avec nous votre expérience quant à la pose, pour un prochain article !

crédit photos : FBE Antilles

Mots clés : , ,



Haut de page ↑

  • Eau fait...

    • Construction piscine : la taxe d'aménagement


      La taxe d'aménagement qui est entrée en vigueur le 1er mars 2012 concerne aussi les piscines !

      Petite explication :

      La taxe d'aménagement est une taxe qui porte sur les opérations de construction nécessitant une autorisation - Déclaration Préalable (DP) ou Permis de Construire (PC) - prévue par le Code de l'urbanisme.

      Les piscines de plus de 10 m² sont donc soumises à cette taxe.

      IMPORTANT : La taxe d'aménagement ne sera perçue qu'une seule fois.

      Exemple chiffré :

      La taxe d'aménagement d'une piscine de 8 x 4 m est de 272€

      Le produit de la taxe est réparti entre la commune et le département selon les modalités suivantes :

      • la commune : son taux doit se situer dans une fourchette comprise entre 1% et 5%.

      • le département : son taux ne peut excéder 2,5%*.

      L'assiette : pour les piscines, la taxe est fixée de façon forfaitaire, à savoir, 200 € par m².

      Donc, si l'on considère un taux médian à 4,25%, voici un exemple de calcul de la taxe pour une piscine de 4 x 8 m, soit 32 m² :

      Pour 1 m² de bassin, la taxe serait de 8,5 euros (1 m² x 200€ x 4,25%).

      Pour une superficie de bassin de 32 m² la taxe serait de 272 euros (32 m² x 8,50€).

      *Pour les départements de la région Île-de-France uniquement, le taux ne peut pas excéder 1%.
       
      source et informations complémentaires : Service-Public.fr

  • Video