Construire
sa piscine
Une piscine hors-sol partiellement enterrée

Publié le 7 avril 2011 | par Hydro Sud Direct

2

Les piscines hors-sol, enterrées ou semi-enterrées

Votre piscine hors-sol est la solution idéale pour bénéficier du confort d’une piscine rapidement et à moindre coût.

Malgré son nom, le bassin hors-sol peut toutefois être enterré ou semi-enterré. Mais attention, toutes les structures ne permettent pas ce type d’aménagement !

Les piscines hors-sol gonflables ne pourront jamais être utilisées dans d’autres conditions que sur un terrain parfaitement aplani et à niveau. La structure autoportante du bassin ne supportera ni l’enfouissement, ni un sol en dénivelé.

Ces piscines sont généralement éphémères, et seront installées au printemps pour être rangées à l’automne. Par conséquent, leur propriété hors-sol sera plutôt un atout. La structure sera démontée dès que les températures ne permettront plus les baignades, laissant ainsi le jardin ou la terrasse totalement accessible.

Certaines piscines à parois rigides, en bois ou métal, pourront être partiellement ou totalement enterrées, rendant ainsi leur installation beaucoup plus durable dans le temps.

Avant de prévoir d’enterrer votre piscine (que ce soit de 10 ou 100%), pensez à vérifier l’état du sol : est-il possible de creuser facilement ? Des canalisations passent-elles sous l’emplacement prévu ?

Dans le cas d’un terrain en pente, vous pourrez enterrer partiellement votre bassin d’un côté, et totalement de l’autre. Son intégration ne sera que plus réussie !

crédit : Transparéo

Enterrer votre piscine vous permettra de pouvoir y accéder plus facilement. Un bassin hors-sol nécessite une échelle ou un escalier extérieur et il n’est pas aisé de trouver un endroit confortable sur les margelles (pas forcément très larges) de la piscine pour se reposer tranquillement, au bord de l’eau.

Situés à quelques dizaines de centimètres au dessus de la plage, les rebords du bassin offriront une hauteur parfaite pour s’asseoir et accéder facilement à la baignade.

crédit : Bleu Tropical

Entièrement enterrée, la piscine à structure hors-sol permet d’accéder au même confort de baignade qu’une piscine traditionnelle.
Ce type d’installation vous oblige toutefois à équiper votre piscine pour être conforme aux normes instaurées par la législation. Une barrière, une alarme, un abri ou une couverture de sécurité seront nécessaires pour être en accord avec la loi « sécurité » pour les piscines.

Si vous choisissez d’enterrer partiellement votre piscine bois, l’aménagement d’une terrasse surélevée en pin traité ou en bois exotique pourra être un « plus » esthétique pour votre espace de détente extérieur.

Démarches administratives : Même si elle est par principe démontable, votre piscine installée pendant plus de 3 mois sur votre terrain nécessite de déposer au service de l’urbanisme de votre mairie une déclaration préalable de travaux.

Et vous, vous avez laissé votre piscine hors-sol ou vous avez préféré l’enterrer ?

Mots clés : , ,



Haut de page ↑

  • Eau fait...

    • Construction piscine : la taxe d'aménagement


      La taxe d'aménagement qui est entrée en vigueur le 1er mars 2012 concerne aussi les piscines !

      Petite explication :

      La taxe d'aménagement est une taxe qui porte sur les opérations de construction nécessitant une autorisation - Déclaration Préalable (DP) ou Permis de Construire (PC) - prévue par le Code de l'urbanisme.

      Les piscines de plus de 10 m² sont donc soumises à cette taxe.

      IMPORTANT : La taxe d'aménagement ne sera perçue qu'une seule fois.

      Exemple chiffré :

      La taxe d'aménagement d'une piscine de 8 x 4 m est de 272€

      Le produit de la taxe est réparti entre la commune et le département selon les modalités suivantes :

      • la commune : son taux doit se situer dans une fourchette comprise entre 1% et 5%.

      • le département : son taux ne peut excéder 2,5%*.

      L'assiette : pour les piscines, la taxe est fixée de façon forfaitaire, à savoir, 200 € par m².

      Donc, si l'on considère un taux médian à 4,25%, voici un exemple de calcul de la taxe pour une piscine de 4 x 8 m, soit 32 m² :

      Pour 1 m² de bassin, la taxe serait de 8,5 euros (1 m² x 200€ x 4,25%).

      Pour une superficie de bassin de 32 m² la taxe serait de 272 euros (32 m² x 8,50€).

      *Pour les départements de la région Île-de-France uniquement, le taux ne peut pas excéder 1%.
       
      source et informations complémentaires : Service-Public.fr

  • Video