Entretenir
sa piscine
Mise en place de la couverture d'hivernage en saison froide

Publié le 14 janvier 2011 | par Hydro Sud Direct

0

L’entretien de la piscine pendant l’hivernage

L’hiver, votre piscine est mise en veille, ou au ralenti. C’est l’hivernage.

Les besoins d’entretien de votre bassin dépendent alors de votre choix d’hivernage : actif ou passif.

Dans le cas d’un hivernage passif ou total, vous n’aurez pas à vous soucier de votre piscine jusqu’aux premiers jours du printemps. Pour cela, il faudra traiter l’eau de votre piscine avec un produit d’hivernage, installer la bâche d’hivernage, , mettre en place les dispositifs antigel et vidanger la filtration.

crédit : Transparéo

Si vous avez par contre opté pour un hivernage actif de votre piscine, il faudra vous astreindre à un entretien minimum, mais régulier : programmer la filtration chaque jour, même pour un nombre d’heures limité, nettoyer la piscine si besoin, vérifier et corriger les taux de pH et de désinfectant, contrôler les paniers de skimmers, le préfiltre de la pompe et l’encrassement du filtre. Votre piscine devra toujours être en bon état de marche.

crédit : SCP

Vérifiez également les skimmers. Ils ne doivent pas être encombrés, ni gelés !
Rappelez-vous que le gel peut faire des dégâts importants sur les canalisations et les organes de filtration. Ne pas prenez pas de risque ! Faites fonctionner votre filtration en continu pendant les périodes de températures négatives. Une eau en mouvement ne gèle pas.

Une piscine bien hivernée, quelle que soit la méthode d’hivernage choisie, est la garantie d’une remise en service, au printemps, facile et à moindre coût !

Consultez notre fiche conseil : l’hivernage de votre piscine.

Mots clés : , ,



Haut de page ↑

  • Eau fait...

    • Construction piscine : la taxe d'aménagement


      La taxe d'aménagement qui est entrée en vigueur le 1er mars 2012 concerne aussi les piscines !

      Petite explication :

      La taxe d'aménagement est une taxe qui porte sur les opérations de construction nécessitant une autorisation - Déclaration Préalable (DP) ou Permis de Construire (PC) - prévue par le Code de l'urbanisme.

      Les piscines de plus de 10 m² sont donc soumises à cette taxe.

      IMPORTANT : La taxe d'aménagement ne sera perçue qu'une seule fois.

      Exemple chiffré :

      La taxe d'aménagement d'une piscine de 8 x 4 m est de 272€

      Le produit de la taxe est réparti entre la commune et le département selon les modalités suivantes :

      • la commune : son taux doit se situer dans une fourchette comprise entre 1% et 5%.

      • le département : son taux ne peut excéder 2,5%*.

      L'assiette : pour les piscines, la taxe est fixée de façon forfaitaire, à savoir, 200 € par m².

      Donc, si l'on considère un taux médian à 4,25%, voici un exemple de calcul de la taxe pour une piscine de 4 x 8 m, soit 32 m² :

      Pour 1 m² de bassin, la taxe serait de 8,5 euros (1 m² x 200€ x 4,25%).

      Pour une superficie de bassin de 32 m² la taxe serait de 272 euros (32 m² x 8,50€).

      *Pour les départements de la région Île-de-France uniquement, le taux ne peut pas excéder 1%.
       
      source et informations complémentaires : Service-Public.fr

  • Video