1. Accueil > 
  2. Piscine > 
  3. Traitement eau > 
  4. Traitement au chlore > 
  5. Sticks 300 gr - 4,5 kg - lot de 4
Traitement au chlore

Sticks 300 gr - 4,5 kg - lot de 4 - HTH

Réf. : 005303

Sticks de chlore non stabilisé à 65% de chlore actif
Traitement régulier à base d’hypochlorite de Calcium
Compatible avec tous les types de filtration

Proposé en lot de 4 X 4,5 kg soit au total 18 kg

Accéder à la fiche détaillée

Livraison offerte

199,60

soit 11,09 € / Kg

Retrait en magasin

Retrait gratuit (?)

  • gratuit Retrait dans votre magasin Hydro Sud Direct

    - Frais de port offerts pour cet article pour tout mode d’expédition.

    - Livré en 8 à 10 jours dès enregistrement de votre commande

    - Un mail vous sera envoyé dès que votre commande sera prête à être retirée

    - Attention : votre colis vous sera remis sur présentation du mail de confirmation de commande ou d'une pièce d'identité valable

Livré en : 8 à 10 jours

Sticks 300 gr - 4,5 kg - lot de 4


En complément

Sticks 300 gr - hypochlorite de calcium - HTH


Utiliser les produits biocides avec précaution. Avant utilisation, lire l'étiquette et les informations concernant le produit.
Tenir hors de portée des enfants.
Produit dangereux, respecter les précautions d'emploi.

Domaine d'application :

Chloration permanente pour la destruction des bactéries, virus, champignons et algues en piscines familiales.

Caractéristiques techniques :

  • Conditionnement : 4 seaux de 4,5 kg
  • Tablettes (sticks) filmées de 300 gr à dissolution lente
  • Avantages des tablettes filmées : libération du chlore plus régulière et plus lente et aucun contact direct avec le chlore
  • Composition : contient de l'hypochlorite de calcium hydraté, chlore non stabilisé
  • Teneur moyenne en chlore disponible voisine de 69%
  • Totalement exempt d'acide isocyanurique (stabilisant)
  • Compatible avec tout équipement de filtration
  • Conservation prolongée sous réserve de stockage à l'abri de l'humidité et à une température inférieure à 40°C

Les produits HTH sont conformes aux réglementations en vigueur et parfaitement adaptés à l’usage des piscines familiales ; ils donnent satisfaction lorsque le traitement global de l’eau est correctement appréhendé… Il n’y a pas de miracle, seulement des solutions !

Notre ambition est de réduire au maximum vos contraintes d’entretien et notre métier vous offre le moyen d’y parvenir. Alors ne limitons pas notre relation à la vente et à l’achat de fournitures sur le net. Près de chez vous, les Conseillers Techniques de votre magasin HYDRO SUD DIRECT ne sont pas virtuels ni anonymes : ils sont bien présents ! Venez à la rencontre d’un interlocuteur à visage humain ; son diagnostic personnalisé peut vous éviter bien des erreurs d’appréciation et de choix. Á votre demande, il devient le partenaire privilégié de votre piscine.


DANGER

http://www.piscines-hydrosud.fr/medias_produits/imgs/g9-ghs03-ghs05-ghs07-ghs09.jpg

Peut aggraver un incendie; comburant.
Nocif en cas d'ingestion.
Provoque des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves.
Peut irriter les voies respiratoires.
Très toxique pour les organismes aquatiques

Contient : hypochlorite de calcium.

En cas de consultation d'un médecin, garder à disposition le récipient ou l'étiquette.
Tenir hors de portée des enfants.
Lire l'étiquette avant utilisation.
Tenir à l’écart de la chaleur, des surfaces chaudes, des étincelles, des flammes nues et de toute autre source d’inflammation. Ne pas fumer.

Tenir/stocker à l'écart des vêtements/matières combustibles.
Prendre toutes précautions pour éviter de mélanger avec des matières combustibles.
Ne pas respirer les poussières/fumées/gaz/brouillards/vapeurs/aérosols.
Se laver les mains soigneusement après manipulation.
Ne pas manger, boire ou fumer en manipulant ce produit.
Utiliser seulement en plein air ou dans un endroit bien ventilé.
Éviter le rejet dans l'environnement.
Porter des gants de protection/des vêtements de protection/un équipement de protection des yeux/du visage.
EN CAS D’INGESTION: Appeler un CENTRE ANTIPOISON/un médecin en cas de malaise.
EN CAS D'INGESTION: rincer la bouche. NE PAS faire vomir.
EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU (ou les cheveux): Enlever immédiatement tous les vêtements contaminés. Rincer la peau à l’eau/Se doucher.

EN CAS D’INHALATION: transporter la personne à l’extérieur et la maintenir dans une position où elle peut confortablement respirer.

EN CAS DE CONTACT AVEC LES YEUX: rincer avec précaution à l'eau pendant plusieurs minutes.
Enlever les lentilles de contact si la victime en porte et si elles peuvent être facilement enlevées. Continuer à rincer.
Appeler immédiatement un CENTRE ANTIPOISON/un médecin.
Laver les vêtements contaminés avant réutilisation.
En cas d'incendie: Utiliser pour l'extinction: Eau.
Recueillir le produit répandu.
Stocker dans un endroit bien ventilé. Maintenir le récipient fermé de manière étanche.
Garder sous clef.
Éliminer le contenu/récipient dans un centre de traitement spécial conformément aux prescriptions légales.
Qu'est ce que la surstabilisation ?

Il existe deux types de chlores pour traiter l'eau de votre piscine : le chlore stabilisé et le chlore non stabilisé.
Le chlore classique que vous achetez aujourd'hui est, en règle générale, un chlore stabilisé. Un chlore stabilisé est un chlore qui libère un stabilisant, l'acide isocyanurique. Ce stabilisant protège le chlore contre l'action destructrice des rayons UV du soleil ce qui lui permet donc d'être efficace plus longtemps.
Si vous achetez du chlore non stabilisé, vous pouvez acheter du stabilisant et le doser séparément, en fonction des besoins. Ainsi, vous ne consommez et ne payez que la quantité nécessaire de stabilisant pour votre piscine.

Après quelques années d'utilisation de chlore stabilisé, le stabilisant se trouve en quantité excessive dans l'eau. Ainsi l'action des molécules de chlore se trouve ralentie voire bloquée permettant ainsi la prolifération des micro-organismes. L'eau devient verte et "tourne" ; c'est la sur-stabilisation.

Que peut-on faire pour rattraper une eau sur-stabilisée ?

La seule solution est de se débarrasser de la quantité excessive de stabilisant en vidant une bonne partie de l'eau de la piscine. Ensuite, l'emploi de chlore non-stabilisé est tout indiqué !

Le pH de l’eau : facteur primordial de traitement :

Le pH de l'eau d'une piscine conditionne de nombreuses réactions et joue un rôle très important dans le processus de désinfection.

Avec un traitement à base de produits chlorés, l’activité du désinfectant est 3 fois plus importante à pH 7 qu’à pH 8 … En clair, vous utilisez 3 fois moins de chlore avec la même efficacité !

Une odeur forte de chlore : trop ou pas assez de chlore ?

C’est un des aspects les plus décriés car le plus méconnu des usagers. Quand une piscine dégage une forte odeur de chlore, il semble logique d’affirmer que la cause soit due à un excès… Et bien c’est exactement le contraire : le traitement est déficient !

Pourquoi ?

En agissant sur les matières organiques, la matière active du chlore se décompose et parvient au stade de "chloramine", matière plus inerte et odorante : « ça sent l’ammoniaque ici ! ». Si on laisse le processus se poursuivre sans autre intervention, l’odeur persiste et s’amplifie.
Pourtant, quand on mesure le taux de chlore à l’aide d’une analyse colorimétrique liquide (orthotolidine), on s’aperçoit qu’il est voisin de la valeur conseillée…

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’il s’agit là d’une mesure du chlore total : matière active + matière inerte et une concentration de chloramines vient fausser le résultat. Conséquence : la piscine n’est plus protégée et ça sent le chlore à plein nez !

Solution ?

Ajouter du chlore ! Le nouvel apport de matières actives va se combiner aux matières inertes et l’odeur va disparaître rapidement

Règle :

La seule méthode manuelle fiable pour l’analyse du chlore est celle retenue en piscines collectives publiques et privées : les pastilles DPD conditionnées en plaquette aluminium. Une mesure avec les pastilles DPD1 indique le taux de chlore libre, notamment la quantité de matière active disponible réellement efficace.
Mais que deviennent les matières inertes ? Des déchets ! La choramine passe à l’état de matière organique chlorée, puis à celui d’haloforme et enfin à celui de chlorure.
Ce processus de transformation se retrouve dans toutes les méthodes de traitement de l’eau et n’est pas exclusif au chlore.

Alors, ça s’accumule ? Non ! Car conformément à nos prescriptions (lire Conseils du Pro aux rubriques produits Filtres) les apports d’eau neuve nécessaires à la suite d’un lavage et rinçage du filtre limitent en conséquence cette concentration de déchets.
Les produits de traitement destinés à la désinfection, à la correction du pH, ou toutes autres substances chimiques utilisées pour améliorer la qualité de l'eau, finissent à l'usage par provoquer des concentrations résiduelles contraignantes et néfastes.

Pendant la période d'utilisation, nous vous conseillons de laver votre filtre à sable toutes les semaines au minimum (position lavage : 3 minutes – position rinçage : 1 minute). La procédure de nettoyage présente aussi l’avantage de vidanger un peu d’eau saturée et de la renouveler avec de l'eau neuve. Cette technique de réduction des concentrations améliore la qualité de l'eau sans conséquence majeure sur sa température.

Les apports d’eau neuve issus de l’évaporation ne sont pas pris en compte : l’eau s’évapore, pas les déchets !

  • En situation normale, lorsque nos préconisations filtration et traitement sont suivies scrupuleusement, le volume d’eau initial peut être conservé durant plusieurs années.
  • Selon que l’usage de la piscine est intensif et que son traitement nécessite une utilisation importante de produits désinfectants, nous vous conseillons de procéder tous les 3 à 5 ans, à une vidange partielle ou totale du bassin.
  • En cas de négligence, notamment à la sortie d’une période d’hivernage mal appréhendée, il est plus judicieux de vidanger la totalité du bassin, plutôt que de tenter le sauvetage d’une eau corrompue. Le prix d’un nouveau remplissage sera toujours moins élevé que les coûts inhérents à une alchimie aléatoire dont l’espérance de succès est incertaine…
Avantages de l'hypochlorite de calcium

Utilisé en désinfection régulière, l'hypochlorite de calcium offre de nombreux avantages :


  • Pas d'accumulation d'acide isocyanurique (stabilisant)
  • L'ajout de stabilisant ne se fait que si cela est nécessaire
  • Moins de renouvellement d'eau en pleine saison
  • L'eau est cristalline, plus saine. Le confort des baigneurs est amélioré
  • Réduction de l'apport total en produits chimiques
  • Minimisation des émanations gazeuses irritantes au moment de la mise en solution du produit
  • Sécurité augmentée dans le local techique des piscines
  • Stocké au frais, au sec et couvercle fermé, l'hypochlorite de calcium présente une très bonne conservation

Conseils d’utilisation, traitement d'entretien :

  • Placer une tablette (stick) de 300 gr, pour 20 m³ d'eau, dans le(s) skimmer(s) à condition qu'il(s) ne contienne(nt) pas de chlore stabilisé
  • Ajuster ensuite, tous les 4 à 5 jours, l'apport en tablettes de manière à maintenir un taux de chlore disponible compris entre 1 mg/l et 2 mg/l

Remarques : Ces dosages sont donnés à titre indicatif. La consommation journalière comprise entre 150 et 200 g de chlore non stabilisé pour 100 m³ d'eau augmente selon la fréquentation, l'ensoleillement et l'agitation (toboggan, nage à contre courant...). Cette consommation peut être réduite par l'adjonction de stabilisant en particulier dans les piscines de plein air. La teneur idéale en stabilisant doit être comprise entre 25 et 50 mg/l.

La dissolution d’une tablette (stick) de chlore non stabilisé de 300 gr dépend du débit de la filtration et de la durée de son fonctionnement. Le nombre de tablettes nécessaires est ajusté selon le besoin déterminé après analyse du taux de chlore.

En piscines familiales, un taux permanent de chlore libre entre 1 et 2 mg/l est suffisant pour assurer une protection de l’eau lorsque le pH se situe entre 7 et 7,2. En cas de forte fréquentation et de température élevée, ce taux de chlore libre pourra être provisoirement 2 fois supérieur par mesure de prévention et sans aucun risque pour les baigneurs.

En revanche, lorsqu’il s’agit de régler rapidement une situation d’urgence (ce qui ne devrait jamais arriver…) le taux de chlore nécessaire pour enrayer un problème devra être nettement plus élevé ! Tout dépend de la nature du problème et de son ampleur…

Recommandations :

  • Il est nécessaire que la filtration fonctionne chaque jour, pendant une durée au moins égale à la température de l’eau divisée par 2.
  • Par temps chaud ou usage intensif de la piscine, des quantités plus importantes peuvent être nécessaires.

Avertissements :

  • Ne jamais mélanger, à l'état solide, un chlore stabilisé avec un chlore non stabilisé
  • En règle générale, ne jamais mélanger différents produits chimiques
  • Ajouter toujours le produit dans l’eau et jamais le contraire
  • Ne jamais mettre le produit directement au contact d’un revêtement fragile (liner, peinture, etc…) : risque de décoloration et de dégradation
Loading...